Qu'est-ce que le 100% santé ?

Avec le « 100% santé » (anciennement « reste à charge zéro »), les pouvoirs publics souhaitent que chacun puisse accéder aux soins dentaires, optiques et auditifs. 

Tour d’horizon de cette réforme de santé majeure. 

Pourquoi une telle mesure ?

Lunettes de vue, prothèses dentaires, aides auditives… C’est la plupart du temps l’assuré qui supporte les frais particulièrement élevés de ces dispositifs médicaux. 
En effet, en matière d’optique, de dentaire et d’audiologie, les prix sont librement fixés par les professionnels de santé et déconnectés des bases de remboursement de l’Assurance maladie. Conséquence : de nombreux Français renoncent à s’équiper ou à se soigner correctement. 
 
La volonté des pouvoirs publics est donc d’encadrer et contrôler les tarifs pratiqués en instaurant des prix limites de ventes (PLV) et de garantir la prise en charge intégrale de certaines prestations afin de rendre accessibles des équipements de qualité.

En quoi consiste la réforme ? 

Annoncé en juin 2018 par Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, le 100% santé donnera accès à des « paniers » de soins dentaires, optiques et auditifs, intégralement pris en charge par l’Assurance maladie et les complémentaires santé (ou mutuelles).
 
Pour cela, les bases de remboursement de la Sécurité sociale vont progressivement évoluer et des prix limites de vente (PLV) seront mis en place, que les professionnels de santé concernés auront l’obligation de respecter.
 

Comment en bénéficier ?

Titulaire d’un contrat de complémentaire santé responsable (qu'il soit individuel ou collectif), vous pourrez bénéficier des offres de soins « 100% santé ».
Elles seront incluses dans les obligations de votre complémentaire et devront vous être systématiquement proposées par votre opticien, votre audioprothésiste ou votre dentiste.
Vous pourrez évidemment conserver la possibilité de choisir d’autres équipements, dont le tarif sera libre.
 

À partir de quand ?

La réforme va se déployer par étape, suivant un calendrier différent selon les secteurs.
Dès 2019, les restes à charge des assurés diminueront progressivement, jusqu’à la prise en charge totale à partir du 1er janvier 2020. En effet, à compter de cette date, les assurés Arpège pourront bénéficier d'une prise en charge totale, même en Audiologie, ce qui est plus avantageux pour eux que ce que prévoient les dispositions réglementaires qui ne l'imposent, dans ce secteur, qu'à compter du 1er janvier 2021.
 


Ce qui change concrètement
 
En optique
  • Votre opticien devra vous proposer une gamme constituée d’au moins 17 montures adultes et 10 montures enfants en 2 coloris différents, à moins de 30 €.
  • Les verres corrigeront l’ensemble des troubles visuels et comporteront des traitements obligatoires (amincissement, anti-rayures et anti-reflet).
  • Vous aurez la possibilité de « panacher » l’offre (c’est-à-dire opter pour des verres sans reste à charge et une monture à tarif libre).
 
En dentaire
  • Près de la moitié (46 %) des actes prothétiques seront intégralement remboursés.
  • Vous bénéficierez d’un large choix de prothèses fixes ou mobiles, avec des matériaux dont la qualité esthétique sera adaptée à la localisation de la dent (visible ou non).
 
En audiologie
  • Les équipements proposés dans ce panier seront de qualité, en termes d’esthétique (dispositifs intra-auriculaires…) mais aussi de performance technique (12 canaux de réglage, amplification sonore d'au moins 30 décibels, système anti-acouphène, réducteur de bruit du vent, etc.)
  • La base de remboursement des aides auditives par la Sécurité sociale sera doublée (jusqu’à 400 €/oreille).